Home / Non classé / Diablement dangereux !

Diablement dangereux !

nouvologo-dr

Suite de la présentation des équipes de la Riviera Cup avec les toujours dangereux Diables de Briançon. Désormais en D1 après plusieurs années au plus haut niveau, les montagnards n’en seront pas moins un adversaire de taille à prendre au sérieux à quelques jours de la reprise.

A 12 000 sur le toit du hockey français !

L’histoire du hockey à Briançon c’est avant tout le récit d’une ville et de ses habitants, qui ont porté avec fierté le nom de leur ville tout en haut du hockey sur glace français. Créé en 1934, la section hockey sur glace du Club des Sports d’Hiver du Briançonnais rejoint rapidement l’élite du hockey français. En 1941, elle élimine l’équipe de Chamonix en 1/2 finale du championnat (alors l’équipe largement dominante en France), avant de voir la finale annulée à cause de la Seconde Guerre Mondiale.  Par la suite, le club connaîtra à plusieurs reprises le podium de l’Elite du hockey français (notamment en 1992 sous l’impulsion de deux illustres anciens niçois, Peter Almasy et Pascal Margerit, 74 points à eux deux en 23 matchs ), sans toutefois parvenir à atteindre le graal.

C’est la saison 2003/2004 qui marque un tournant dans l’histoire du club.  Le 25 Octobre 2003, l’italo-canadien Luciano Basile dispute son premier match à la tête du club. C’est le début de l’âge d’or du hockey briançonnais. Alors sans grandes références, le “sorcier chauve” va faire parler ses talents de recruteur et son large réseau pour s’entourer de joueurs de qualités, permettant au club de disputer très vite deux finales de Coupe de France, en 2005 et 2006.  Le premier titre du club est acquis en 2010 avec un succès en Coupe de France.  Equipe dominante du championnat portée par  la paire Bernier/Labrecque, Briançon accède finalement au titre suprême à l’issue de la saison 2013/2014. Les héros rouges et blancs se nomment alors Quemener, Golicic, Labreque, Bernier ou encore Jimmy Jenssen. Sur la période Basile, les Diables Rouges ont enregistrés 4 finales de Coupe de la Ligue (1 gagnée, 3 perdues), 3 finale de championnat ( 1 gagnée pour 2 perdues) et 4 finales de Coupe de France (2 perdues 2 gagnées).

Malheureusement les Diables Rouges auront terriblement de mal à se remettre du départ de leur coach pour le voisin gapençais. Vite relégués dans le bas du tableau, les briançonnais finissent logiquement par connaître la descente à l’issue de l’exercice 2015/2016. Un temps évoqué au moment de la fusion Chamonix/Morzine, les dirigeants de la SASP décident de ne pas être candidats à la montée administrative pour se donner le temps de construire un projet viable.  Place forte et historique du hockey français, on espère vite les revoir au plus haut niveau !

Les Aigles et les Diables : l’autre derby régional 

Si l’histoire récente du hockey retient plutôt les Gap/Briançon comme derby de PACA,  l’opposition entre les Diables Rouges et les Aigles reste malgré tout un  véritable affrontement régional.  Si les jeunes joueurs des deux clubs sont habitués à se rencontrer, difficile de trouver trace d’oppositions dans l’histoire récente des deux clubs au plus haut niveau. Il ne faut toutefois pas remonter bien loin pour retrouver le dernier, puisque les deux équipes s’étaient retrouvé en 1/16e de finale de Coupe de France en Octobre 2016 à Jean Bouin. Englués alors dans une période difficile, les Aigles s’étaient extirpés du piège des rouges et blancs grâce à une réalisation de Yoanne Lacheny dans le 3e tiers (2/1 score final).  Auparavant, c’est encore en Coupe de France que les deux équipes s’étaient retrouvées, deux fois à l’avantage des briançonnais, en 2014 (victoire de Briançon 4/1) et 2004 (victoire  5/4).

C’est donc avec un petit goût d’inédit que les deux équipes se retrouveront, bien décidées à conquérir le titre de cette 4e Riviera Cup !

saison 2016/2017

Relégués à l’issue de la saison 2015/2016, les Diables Rouges retrouvent l’échelon inférieur en ogre de la D1. En toute logique ils dominent de la tête et les épaules la saison régulière avec seulement 3 défaites sur l’ensemble de la saison, battus deux fois par Mulhouse et une fois par la Roche/Yon.  Attaquant les play-off avec le statut de favori, ils se font surprendre dès les quarts de finale par les valeureux Bouquetins de Val-Vanoise 4/1 au match d’appui.

Dans une D1 encore densifiée, les Diables Rouges devraient faire encore office de favoris cette saison. S’ils ont perdu Karl Leveillé, meilleur pointeur du championnat l’an dernier et parti du côté de Nantes, les 11 recrues auront certainement envie d’offrir aux spectateurs de la Patinoire Réné Froger de nouvelles belles soirées de hockey et les frissons de la victoire !

les joueurs à surveiller 

Formé à Liberec en République Tchèque, Michal Kapicka se taille un début de carrière de bourlingueur. Passé par la République Tchèque, la Slovaquie, l’Allemagne, La Hongrie et le Royaume Uni, ce petit gabarit (1m78 pour 82kg) fait rapidement parler son sens de la finition, compilant plus d’un but de moyenne dans tous les championnats où il passe. Passé par Mulhouse en 2011/2012, il se fait le bourreau de nos Aigles avec 3 points inscrits lors des deux manches de la finale d’accession à la Ligue Magnus.  Il sera de retour à la rentrée 2013 à Jean Bouin avec le maillot des Aigles où il compilera 35 points en 25 matchs. Arrivé à Briançon la saison dernière, il a réalisé une première saison consistante avec 29 points en 24 matchs. C’est lui encore qui avait inscrit le seul but des Diables Rouges lors du match de Coupe de France disputé à Nice en Octobre.  Nul doute alors qu’il aura à cœur de briller pour son nouveau retour à Jean Bouin !

Laliberte_Jacob_L

L’autre attaquant à surveiller sera le canadien Jacob Laliberte. Passé par le cursus NCAA, il découvre l’Europe par la 3e division allemande en 2015. Il évoluait l’année dernière dans la ligue du Benelux, y finissant meilleur pointeur avec 60 points en 19 matchs. Grosse énigme du recrutement briançonnais, ce haut potentiel pourrait être l’une des révélations de cette saison de D1 !

About Service Communication

Check Also

bordeaux

3 pas de plus vers les play-offs

                            10 …